lundi

L'affaire School Days (Nice Boat)



School Days : Un garçon, deux filles. Ils entrecroisent leurs amourettes au sein d'une école.

Jusque là, rien qui ne distingue
- à priori - cette série anime de douze épisodes, tirée d'un jeu de drague, de la masse des comédies sentimentalo-sirupeuses avec triangles amoureux. Sauf que sous des dehors de Shojo la série cache un coeur de film d'horreur et l'amour scolaire va déraper sacrément de travers.
La "simulation de rendez-vous" (date sim) cachait son jeu puisque comme de coutume de ce genre fort prisé, on débloquait différentes fins. Mais dans celui-là les histoires d'amours finissaient singulièrement mal.
Un principe qui fait penser à Audition de Takashi Miike.

Le dernier épisode, on ne peut plus violent, fut escamoté des chaînes japonaises par des images de bateaux. Le même jour, une adolescente de seize ans avait tué son père à coup de hache à Kyoto, ce qui a du influencer cette décision.
D'où une floraison de parodies sur la toile regroupée sous le même sigle de "Nice Boat".

Le très choc
Hinamizawa - Le Village Maudit (Higurashi no Naku Koro ni Kai) a également subit une supension dans ce même contexte.